Soudure à l’arc, comment ça marche ?

La soudure à l’arc est perçue comme étant l’une des techniques de soudure les plus courantes. Elle permet d’élever la température des matériaux à souder jusqu’au point de fusion. Ce procédé offre aussi la possibilité de réaliser un joint soudé dans le but d’assembler deux ou plusieurs pièces métalliques. Avec un bon équipement, la maîtrise de la soudure à l’arc devient simple.

Réaliser des soudures à l’arc solides et propres

La réalisation de soudures à l’arc à la fois solides et propres est aujourd’hui accessible à tous les professionnels, mais aussi aux amateurs qui disposent d’un poste à souder d’occasion. Le principe du soudage à l’arc est assez simple. Grâce au passage d’un courant fort, il faudra créer un arc électrique entre l’électrode de votre poste et la pièce à souder. On note ensuite une impulsion de la chaleur produite par l’arc. L’électrode qui est enrobée va ensuite se charger de déposer de la matière sur la partie à souder. À l’aide d’un dépôt connu sous l’appellation laitier, le cordon devient bien protégé.

A découvrir également : Le secteur du fioul domestique : une conversion pour ne pas disparaitre

La soudure à l’arc se décline en plusieurs techniques. On a d’un côté les propriétés des métaux pour lesquels la température de fusion peut différer, et de l’autre, des pièces à souder qui présentent des spécificités en fonction de leur épaisseur et de leur malléabilité. C’est donc en fonction de ces critères que les différentes méthodes de soudure vont s’adapter. Il y a la soudure par point, la soudure Mig Mag, la soudure semi-automatique, la soudure par électrode enrobée, ou encore le TIG et plasma.

A lire en complément : Comment répondre à un appel d’offres et le remporter ?

Le matériel de soudure à l’arc

Le matériel de soudure à l’arc doit être bien choisi et c’est la raison pour laquelle il faut toujours veiller à avoir affaire avec un bon fournisseur. Il ne faudrait pas oublier qu’un soudage réalisé dans de mauvaises conditions peut être très dangereux. Un matériel de mauvaise qualité peut justement entraîner ces mauvaises conditions lors du soudage. Faites donc attention au choix de l’équipement.

Le matériel de soudure est composé d’un poste à souder à l’arc, lequel n’est autre que le générateur électrique qui doit être relié à la pièce à souder à l’aide d’un câble, et par un autre aussi permettant de relier la porte-électrode. Pensez également à vous procurer un fil à souder, ainsi que des baguettes à souder si le type d’électrode dont vous vous servez est non fusible. Un masque à soudure sera indispensable pour assurer votre protection.