Optimisez votre entraînement sur tapis de course : comment choisir la bonne vitesse ?

Optimisez votre entraînement sur tapis de course comment choisir la bonne vitesse

Le tapis de course est populaire auprès des différents profils de coureurs. En effet, il est facile d’utilisation et peut s’adapter à tous les niveaux grâce à ses différents programmes. Certains s’en servent pour affiner leur entrainement tandis que d’autres l’utilisent à des fins de rééducation.

Dans tous les cas, il est important de savoir définir la bonne vitesse pour une utilisation optimale de l’appareil.

A découvrir également : Doù vient la dyspraxie ?

Les objectifs et le profil de coureur

La vitesse utilisée sur le tapis de course varie selon que vous souhaitiez perdre du poids, faire du fitness à domicile ou que vous soyez un athlète de haut niveau. Ainsi, la vitesse réelle sur tapis de course dépendra essentiellement de vos capacités physiques.

Si vous envisagez de faire travailler vos muscles, alors optez pour la marche. Pour ce type d’activité, une vitesse de 4 à 5 km/h convient aux débutants et de 6 à 7 km/h pour les expérimentés.

A lire aussi : Quelle cigarette électronique pour débuter ?

Si vous voulez perdre du poids, la course à pied sur le tapis vous conviendra. Une heure d’entraînement à une vitesse d’au moins 7 km/h permettra de brûler environ 600 calories.

Pour travailler votre endurance, alors il faudra solliciter le système cardiovasculaire. Dans ce cas, une marche rapide à une vitesse de 5 à 6,5 km par heure vous aidera à optimiser vos performances. :

Tenir compte de la fréquence cardiaque

La fréquence cardiaque pendant l’exercice est un autre facteur important pour définir la vitesse du tapis de course. Elle désigne le nombre de battements par minute et peut être mesurée à l’aide d’un cardiofréquencemètre.

Si vous voulez perdre du poids, votre rythme cardiaque doit être estimée entre 60 et 70 % de votre fréquence cardiaque maximale. Elle doit être de 60 % et 75 % pour travailler l’endurance.

Optimisez votre entraînement sur tapis de course comment choisir la bonne vitesse

Attention à la posture

La surface lisse et amortissante du tapis, combinée à l’absence de certains stimuli tels que la résistance de l’air et les paysages, peut changer la perception de la vitesse.

La course sur tapis peut aussi inciter les coureurs à se concentrer sur et à se pencher inutilement. Pour éviter les blessures et les douleurs, regardez droit devant vous pendant l’exercice et tenez-vous droit.

Des chaussures légères

L’amorti du tapis de course change également la manière dont vous frappez et poussez sur la surface. Avec le tapis, vous n’avez pas besoin de déployer beaucoup d’efforts pour la propulsion vers l’avant.

C’est pourquoi les chaussures de course lourdes à semelles larges sont à éviter. Optez plutôt pour des chaussures légères et à profil bas (semelles fines) pour une meilleure sensation.

L’hydratation

L’entraînement sur tapis de course se fait le plus souvent intérieur, dans un environnement chaud et humide. La course en extérieur en revanche, permet de se rafraichir de manière naturelle grâce au vent et à l’air.

Étant donné que le tapis de course fait transpirer, comblez les pertes en vous hydratant régulièrement.

Compensation de la résistance à l’air

Courir sur un tapis de course paraît souvent plus facile que la course à la même vitesse à l’extérieur. Cela est justifié par l’absence de résistance aérodynamique. Pour combler ce phénomène, ajustez l’inclinaison du tapis de course à 1 %.