Arrêt du tabac, la cigarette électronique en pole position

Depuis l’essor de la cigarette électronique au début des années 2010, de nombreux lieux communs, aussi bien positifs que négatifs, ont vu le jour sur l’efficacité de la cigarette électronique dans l’arrêt du tabac. Ce décryptage utilise des données récentes.

Substituts, hypnose et cigarette électronique

Les substituts nicotiniques donnent des résultats contrastés pour l’arrêt du tabac. On observe une réussite à moins de 20 % un an après l’arrêt contre 10 chez les non-utilisateurs. Ces produits semblent efficaces durant les premiers mois, mais occasionnent de nombreuses rechutes après leur arrêt. L’hypnose donne des résultats légèrement meilleurs même s’ils restent difficiles à interpréter.

A lire également : Comment produire du CBD en France ?

En effet, de nombreuses personnes y ont recours sans s’être réellement mises en perspective d’arrêter de fumer. L’hypnose est une étape dans un processus psychologique complexe : le fumeur n’a pas toujours mesuré les difficultés de l’arrêt ni conçu une stratégie efficace pour changer ses habitudes. Les thérapies comportementales ont des résultats proches de l’hypnose : elles demandent une certaine autodiscipline au fumeur pour être efficaces. Les utilisateurs de la cigarette électronique obtiennent dans tous les cas de figure de meilleurs résultats.

La cigarette électronique, meilleur moyen d’arrêter de fumer

En effet, les statistiques ont déjà illustré l’efficacité de la cigarette électronique pour le sevrage tabagique. Une étude menée en 2019 montre que chez des fumeurs ayant arrêté, la cigarette électronique s’est révélée être la méthode la plus efficace. Par rapport à un échantillon n’ayant utilisé que la volonté, les utilisateurs de la cigarette électronique ont un taux de réussite 95 % supérieur. Les substituts nicotiniques, eux, n’augmentent les chances de succès que de 34 %.

A voir aussi : Optimisez votre entraînement sur tapis de course : comment choisir la bonne vitesse ?

On observe à l’échelon mondial des réglementations différentes et souvent contradictoires. Elles sont liées aux cultures locales et au poids des différents protagonistes (producteurs de tabac, lobbies médicaux et paramédicaux). Au-delà de l’idéologie, toutes les études démontrent l’efficacité de la cigarette électronique dans l’arrêt du tabac.

Les avantages de la cigarette électronique par rapport aux autres substituts

La cigarette électronique présente de nombreux avantages par rapport aux autres substituts nicotiniques disponibles sur le marché. Contrairement aux patchs ou aux gommes à mâcher, la cigarette électronique permet de reproduire les gestes et sensations associées à la consommation de tabac. Cela aide les fumeurs dans leur processus de sevrage en comblant le vide psychologique souvent ressenti lorsqu’ils arrêtent de fumer. La cigarette électronique offre une plus grande flexibilité en termes d’utilisation.

L’un des principaux atouts est que la cigarette électronique permet au fumeur d’avoir un contrôle total sur sa consommation de nicotine. Effectivement, il est possible d’ajuster le taux de nicotine présent dans l’e-liquide utilisé. Le fumeur peut progressivement réduire son apport nicotinique jusqu’à atteindre un taux nul, sans pour autant renoncer totalement au rituel du vapotage.

Contrairement aux autres substituts qui ne peuvent être utilisés qu’à certains moments précis (comme après un repas), la cigarette électronique peut être vapotée tout au long de la journée selon les besoins et envies du fumeur.

Un autre avantage non négligeable est économique : utiliser une cigarette électronique revient généralement moins cher que continuer à acheter des paquets de cigarettes traditionnelles quotidiennement. Les e-liquides sont proposés dans une large gamme de prix, ce qui laisse plusieurs options budgétaires possibles.

Des études ont démontré que la cigarette électronique était moins nocive pour la santé par rapport au tabac traditionnel. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une alternative sans risque, les experts considèrent généralement que vapoter est beaucoup moins dangereux que fumer.

La cigarette électronique offre de nombreux avantages par rapport aux autres substituts nicotiniques. Elle permet de combler le vide psychologique et de reproduire les sensations liées à la consommation de tabac tout en donnant un contrôle total sur l’apport nicotinique. Elle offre une grande flexibilité d’utilisation et des économies financières non négligeables. Certaines études ont démontré qu’elle était potentiellement moins nocive pour la santé. Il apparaît donc clair que la cigarette électronique occupe désormais une position privilégiée dans le domaine du sevrage tabagique.

Les effets positifs de la cigarette électronique sur la santé des fumeurs

La cigarette électronique présente des effets positifs sur la santé des fumeurs qui décident de l’adopter comme alternative au tabac traditionnel. Elle permet de réduire considérablement les risques liés à l’inhalation de substances nocives présentes dans la fumée du tabac.

Effectivement, lorsque l’on vapote, il n’y a pas de combustion et donc pas de production de goudrons ou autres composants chimiques dangereux. La vapeur produite par la cigarette électronique est composée principalement d’eau et d’un mélange d’e-liquide contenant généralement du propylène glycol, de la glycérine végétale et des arômes alimentaires.

En arrêtant le tabac au profit de la cigarette électronique, les fumeurs peuvent constater rapidement certains bénéfices pour leur organisme. Par exemple, leur capacité respiratoire s’améliore progressivement car leurs poumons ne sont plus exposés aux substances toxiques contenues dans les cigarettes traditionnelles.

Des études ont aussi démontré que passer à la cigarette électronique peut entraîner une diminution significative du taux de monoxyde de carbone présent dans le sang des utilisateurs. Le monoxyde de carbone est un gaz toxique produit lorsqu’on brûle du tabac et vous devez pouvoir prendre une décision éclairée quant à leur choix personnel en matière de sevrage tabagique.