Arrêt du tabac, la cigarette électronique en pole position

Depuis l’essor de la cigarette électronique au début des années 2010, de nombreux lieux communs, aussi bien positifs que négatifs, ont vu le jour sur l’efficacité de la cigarette électronique dans l’arrêt du tabac. Ce décryptage utilise des données récentes.

Substituts, hypnose et cigarette électronique

Les substituts nicotiniques donnent des résultats contrastés pour l’arrêt du tabac. On observe une réussite à moins de 20 % un an après l’arrêt contre 10 chez les non-utilisateurs. Ces produits semblent efficaces durant les premiers mois, mais occasionnent de nombreuses rechutes après leur arrêt. L’hypnose donne des résultats légèrement meilleurs même s’ils restent difficiles à interpréter.

A lire également : Comment composer son e-liquide soi-même ?

En effet, de nombreuses personnes y ont recours sans s’être réellement mises en perspective d’arrêter de fumer. L’hypnose est une étape dans un processus psychologique complexe : le fumeur n’a pas toujours mesuré les difficultés de l’arrêt ni conçu une stratégie efficace pour changer ses habitudes. Les thérapies comportementales ont des résultats proches de l’hypnose : elles demandent une certaine autodiscipline au fumeur pour être efficaces. Les utilisateurs de la cigarette électronique obtiennent dans tous les cas de figure de meilleurs résultats.

La cigarette électronique, meilleur moyen d’arrêter de fumer

En effet, les statistiques ont déjà illustré l’efficacité de la cigarette électronique pour le sevrage tabagique. Une étude menée en 2019 montre que chez des fumeurs ayant arrêté, la cigarette électronique s’est révélée être la méthode la plus efficace. Par rapport à un échantillon n’ayant utilisé que la volonté, les utilisateurs de la cigarette électronique ont un taux de réussite 95 % supérieur. Les substituts nicotiniques, eux, n’augmentent les chances de succès que de 34 %.

A découvrir également : Quels sont les bienfaits du CBD sur la santé ?

On observe à l’échelon mondial des réglementations différentes et souvent contradictoires. Elles sont liées aux cultures locales et au poids des différents protagonistes (producteurs de tabac, lobbies médicaux et paramédicaux). Au-delà de l’idéologie, toutes les études démontrent l’efficacité de la cigarette électronique dans l’arrêt du tabac.