Entreprise

Rédaction de mémoire technique : les erreurs à éviter

juillet 4, 2018

Le mémoire technique est la pièce principale à fournir lorsque vous répondez à un appel d’offre sur le marché public. Il compte pour près de 60 % dans la note finale attribuée. Bien qu’il soit un élément décisif dans l’attribution d’un marché, le mémoire technique est souvent mal rédigé réduisant ainsi les chances de l’entreprise. Découvrez ici quelques erreurs stratégiques à éviter pour réussir la rédaction de votre mémoire technique.

Le mémoire technique, qu’est-ce que c’est ?

Il est la pièce essentielle qui constitue le dossier d’appel d’offres. Il complète l’offre technique. Il fournit une explication détaillée des différents aspects techniques de la prestation et des points relatifs à l’organisation des travaux. Il vous permet d’exposer votre savoir-faire, votre valeur ajoutée, de promouvoir votre entreprise et de vous démarquer de vos concurrents. Il est aussi connu sous différentes appellations : mémoire explicatif, mémoire technique justificatif, proposition technique…

Le mémoire technique est très important dans un dossier d’appel d’offres, car il sert à mettre en avant la valeur technique de l’offre. Il permet de convaincre et de vendre le projet à l’acheteur et remplace valablement un entretien commercial ou une proposition commerciale. C’est bien pour toutes ces raisons qu’il est important de se former à la rédaction d’un mémoire technique.

Présentation du mémoire technique

Il se présente sous deux formes :

  • Soit il répond à des indications précises fournies par l’appel d’offres. Dans ce cas, il est considéré comme un dossier de consultation.
  • Soit il est rédigé par l’entreprise sans cadre préétabli tout en prenant soin de répondre aux différents critères de l’appel d’offres.

Quelle que soit la forme, l’entreprise doit pouvoir montrer qu’elle répond parfaitement aux critères demandés et mentionnés dans le cahier de charges. Elle doit montrer explicitement les solutions qu’elle compte apporter aux attentes précisées dans le Règlement de la Consultation.

Dans son mémoire technique, une entreprise doit mentionner les éléments suivants :

  • La présentation générale de la société. Elle doit contenir des informations comme le nom et la raison sociale de l’entreprise, ses secteurs d’activités, son historique et ses savoirs-faires, etc.
  • Le contexte et les objectifs du marché. L’entreprise présente le contexte général et les objectifs de la mission.
  • Le déroulement de la prestation. A ce niveau, l’entreprise présente la méthodologie qu’elle compte adopter et les moyens logistiques et humains dont elle dispose pour mener à bien la mission.
  • La démarche qualité. Elle contient les plannings, les livraisons et les consignes.
  • Indicateurs et suivi : évaluation et suivi de la mission.
  • Les références. Ici, vous présentez votre expérience, vos certifications, vos partenaires, les dossiers de presse…

Dans le mémoire technique, l’entreprise devra mentionner les moyens humains et matériels dont elle dispose pour la prestation, les délais d’exécution, la gestion des déchets, l’impact environnemental, la gestion du service après-vente…

Les astuces pour renforcer votre mémoire technique

Pour maximiser vos chances de remporter l’appel d’offres, vous devez présenter un mémoire technique ne souffrant d’aucune maladresse. Pour cela, vous devez faire relire votre document par une personne extérieure à l’entreprise pour éviter les fautes d’orthographe et autres…Il est conseillé d’utiliser un style précis, clair et simple pour la présentation de votre mémoire technique. Vous devez aussi numéroter les pages, utiliser une seule police et pas plus de deux couleurs. Votre document doit être aussi adapté aux spécificités du marché et aux attentes de l’organisme public.

Le mémoire technique est un élément très important dans la prise de décisions concernant un appel d’offres. Une formation vous permettra de le rédiger sans erreurs.

You Might Also Like