Qu’est-ce que l’affacturage ?

Parce qu’une facture est rarement due immédiatement, les entreprises disposent d’une solution encore méconnue pour toucher le montant de leurs créances de manière anticipée tout en se protégeant des risques d’impayés. Il s’agit de l’affacturage. Pour être utilisé efficacement, il est important que ce levier en plein essor soit bien compris. Découvrez ce qu’il faut savoir sur l’affacturage : définition et fonctionnement.

Affacturage : définition

Une entreprise qui dispose de factures ou de créances auprès de ses clients a aujourd’hui la possibilité d’anticiper le paiement de celles-ci en faisant appel à l’affacturage.

A lire en complément : Parquet en chêne massif : conseils pour bien le poser

Tout d’abord, qu’est-ce que l’affacturage ? L’affacturage, ou factoring en anglais, est une opération financière par laquelle une entreprise cède ses créances à un organisme financier, appelé « factor », afin de disposer d’une partie du montant des factures cédées immédiatement. Le factor, dans le cadre d’une convention, va recouvrer les créances auprès des clients débiteurs de l’entreprise au risque de devoir supporter éventuellement les risques d’insolvabilité de ceux-ci.

Plus qu’une simple solution de financement à court terme, l’affacturage est aussi un outil de gestion de la comptabilité des comptes clients débiteurs.

Lire également : La réglementation pour les plaques professionnelles

Les avantages de l’affacturage sont évidents. Il permet de préserver la trésorerie de l’entreprise, notamment en période économique délicate. En effet, au lieu d’attendre l’échéance de paiement de la facture, l’entreprise se fait immédiatement payer par le factor.

affacturage

Un autre avantage majeur du factoring est de se protéger des problèmes de recouvrement. Une fois la créance cédée au factor, c’est ce dernier qui supporte l’éventuelle insolvabilité des clients. L’assurance-crédit incluse dans le contrat permet de garantir les problèmes d’impayés.

Enfin, recourir à l’affacturage permet de s’affranchir des charges administratives liées à la relation client. Le factor prend en charge l’intégralité de la démarche, dont le suivi et le recouvrement des factures.

Comment fonctionne l’affacturage ?

Le factoring ou affacturage est une forme de crédit basée sur le transfert des créances d’une société vers un organisme financier appelé factor. Un contrat d’affacturage est établi pour matérialiser la démarche.

L’affacturage comprend plusieurs étapes :

  • Après avoir vendu des produits ou prestations de service à un client, la société établit une facture.
  • La société souscrit un contrat d’affacturage. Elle vend la facture au factor. Celui-ci devient alors le propriétaire des créances.
  • Le factor vérifie la solvabilité de chaque client et définit le montant du fonds de garantie. Ce fonds, correspondant à 5% à 25% du montant total des créances, va servir à couvrir partiellement le factor en cas d’impayés. Il sera alimenté par un petit montant prélevé sur chaque cession de créances, appelé retenue de garantie. Le factor va se servir du fonds de garantie au cas où il rencontrera des problèmes de recouvrement. Outre le fonds de garantie, le factor peut aussi proposer en option un contrat d’assurance-crédit pour garantir les paiements.
  • Une fois la facture cédée, le factor fait une avance de trésorerie à la société (90% du montant total). Le financement est disponible sous 24h après la cession.
  • Le factor recouvre la facture.
  • Le factor verse à la société le solde de la facture.

Notons que l’affacturage a un coût. Celui-ci comprend deux éléments :

  • La commission d’affacturage (1,5%)
  • Le coût de financement anticipé ou commission de financement (variable en fonction de nombreux critères, tels que le mode de règlement des factures, le délai de la créance…)