Qu’est-ce qu’un fichier BCF (BIM Collaboration Format) ?

fichier BCF

Les grandes entreprises utilisent le fichier BCF afin de suivre jusqu’au bout un projet de construction. Cet outil leur permet de faire des échanges sur les différents éléments concernant le projet en exécution. Il présente d’énormes avantages tout en possédant des limites comme toute conception humaine. Vous vous demandez certainement à quoi ressemble ce gestionnaire. C’est pour cette raison que ce guide a été fait.

Ce qu’il faut savoir sur le fichier BCF

Retenez alors que le fichier BIM Collaboration Format est un dossier neutre de renseignement avec lequel les informations de coordination sont communiquées. Celles-ci peuvent être détachées du projet relatif au Building Information Modeling (BIM).

A voir aussi : Saut à l'élastique, une activité pleine d’adrénaline

Vous verrez sur ce fichier certains détails comme des questions, des auteurs, des objets liés ou encore des dates relatives à la création. Il se trouve également sur le fichier BCF des captures d’écran, des dessins de plans et beaucoup d’autres éléments. Le fichier BCF est ainsi une forme de support dotée d’une organisation caractéristique qui convient à la surveillance attentive des problèmes.

Bref, ce type de document est utilisé pour modéliser les données concernant un bâtiment. La conception de ce fichier s’inscrit dans le cadre de la définition des images représentatives d’un plan de construction ainsi que les données y afférentes.

A lire en complément : Comment payer des frais de notaire réduits ?

Quelle est l’origine de ce document ?

Connaître l’origine de ce type de document de représentation en miniature fait partie de ce qu’il faut savoir sur le fichier BCF. Le BIM Collaboration Format vient de l’idée de disjoindre les informations propres aux problèmes constatés sur le projet digital.

Vous devez savoir qu’auparavant, vous devez avoir le modèle BCF complet afin de vous enquérir de certaines données relatives au projet BIM. Il s’agit entre autres des problèmes de diffusion d’information, du repérage des conflits et les autorisations de modification de l’ébauche. Ce qui permettait au receveur de faire une étude comparative.

La conséquence est qu’il y a beaucoup de supports imprimés qui sont réalisés. Ceux qui contiennent les erreurs sont rejetés. Avec le fichier BCF, la tâche est simplifiée, car il est pris comme une référence consultable comme le format IFC. Le dernier sigle signifie Industry Foundation Classes.

Quelle est la fonction de ce fichier ?

fichier BCF

La conception du fichier BCF ajoute une plus-value aux besoins concernant le commentaire, la détection et l’échange des interférences présentes sur la maquette. Cela prend aussi en compte la nécessité de formuler des demandes sur le projet.

Pour satisfaire ces différents besoins, la seule issue renvoie à la création des notes sur l’ébauche. Cette dernière pourra être envoyée intégralement à la personne qui en fait la demande. Le fichier BCF assure la liaison entre la maquette et les différentes préoccupations.

Il assure également le transfert des informations repérées et très capitales. Pour info, le BCF est conçu en 2009 et est conservé par buildingSMART international. Il est un type de fichier ouvert installé sur extensible Markup Language (XML). Cet outil vous permet de faire des ajouts de commentaires à une maquette 3D réalisée au format IFC.

Quels en sont les avantages ?

Le premier avantage du fichier BCF est la simplification de l’échange entre tous les acteurs intervenant dans la réalisation d’un projet BIM. Cet outil permet à ces travailleurs de relever les interférences ou problèmes. Il est conçu pour les aider à donner des réponses afin de mener des réflexions sur tout ce qui concerne le projet.

Ces acteurs doivent fournir toutes ces informations dans un format fichier ouvert dépourvu des données de la modélisation. Un autre avantage est de permettre aux utilisateurs d’apporter des notes, des rapports et des éléments visuels. Ils peuvent envoyer des interprétations diverses au cours de l’organisation d’un plan BIM. Ceux-ci doivent forcément être au format IFC et consultable sur une plateforme donnée.

Notez que les fichiers envoyés par chaque intervenant sont conservés et ils constituent une sureté nécessaire pour l’organisation efficiente de la modélisation. Le BCF est avantageux en raison de son usage pour diffuser les données géométriques.

Quelles sont les limites de ce fichier ?

L’une des insuffisances du BCF est son mode d’utilisation totalement centré sur les fichiers. La conséquence est la circulation d’une multitude de modèles du fichier source. L’usage du Cloud peut pallier cette situation. Une solution relative à l’Environnement de Données Commun peut s’avérer utile.

Ces deux issues pourront centraliser tous les fichiers Building Information Modeling dans un espace de stockage donné. Ainsi, les autres versions en circulation et différentes de celle qui est la source pourront être gérées. Vous devez savoir que toutes les fonctionnalités rendent fluide la communication entre les différents acteurs.

Là, tout le monde gagne en matière du temps et d’efficacité. Lorsque les fichiers sont centralisés, gardez à l’esprit qu’ils permettent d’éviter tout excès lié aux messages envoyés. Mieux, vous pouvez accéder à toutes les données en tout temps.