Quels sont les enjeux du smart building ?

Nous vivons dans une ère connectée pour toutes les activités de nos vies personnelle et professionnelle. Même les immeubles sont devenus intelligents de nos jours. Alors, que signifie exactement le terme smart building ? Et quels sont les enjeux de cette nouvelle tendance ?

Le smart building en quelques mots

Le smart building n’est autre qu’un bâtiment qui a été conçu pour contenir de nombreux capteurs. Ils ont pour rôle de relever des données précises en tous genres. Ces capteurs peuvent par exemple repérer une présence inhabituelle, une consommation d’énergie excessive, un dégât des eaux ou encore une variation inhabituelle de la température.

Lire également : Bien utiliser son masque à tuba pour faire du snorkeling

Le smart building est destiné à être le bâtiment du futur, mais on parle ici d’un futur proche. L’idée est d’utiliser ces données pour satisfaire les besoins des occupants : sécurité, écologie, etc.

Une consommation d’énergie optimisée

Le premier enjeu du smart building est la consommation d’énergie. Il semblerait que 23 % des émissions de CO2 en France proviennent des bâtiments à eux seuls, à en croire un document publié par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise des Energies (ADEME).

A lire en complément : La plus grande plateforme numérique au monde ouverte en Afrique

Le smart building ambitionne alors d’utiliser la technologie pour réduire et optimiser la consommation énergétique des bâtiments. Il peut s’agir d’une meilleure gestion de l’éclairage, du chauffage ou encore de la ventilation. De plus, l’exploitation des données récoltées pourra aider les occupants à déterminer les axes d’amélioration en termes de maîtrise de la consommation d’énergie.

smart building

Une sécurité accrue au sein des immeubles

On sait également que les risques de sécurité sont de plus en plus importants en France. C’est pourquoi la sécurité est l’une des priorités du smart building. En effet, il est prévu d’installer dans ces bâtiments un système de sécurité quasi-inviolable.

Le smart building implique la présence d’un système d’alarme incluant des détecteurs d’ouverture au niveau des portes et fenêtres, des détecteurs de présence, voire des caméras de surveillance à détection infrarouge. Mais le volet sécurité au sein d’un smart building implique également la maîtrise des accès et l’utilisation des technologies pour verrouiller et déverrouiller les ouvertures en fonction des besoins des occupants.

Une anticipation des pannes

La maintenance prédictive fait également partie des enjeux du smart building. Le fait est que bien des équipements au sein des immeubles tombent en panne régulièrement : des ennuis de plomberie, des problèmes de chauffage, sans oublier les pannes d’ascenseur, etc.

L’utilisation des technologies va alors permettre de repérer les failles techniques et d’anticiper afin que les pannes soient les moins fréquentes possible.

Une maîtrise des risques d’accident

Enfin et non des moindres, le smart building a également pour vocation de réduire les risques d’accident au sein des bâtiments.

Les différents capteurs installés au sein de l’immeuble ont pour rôle de relever à intervalles réguliers des informations sur la qualité de l’air, de détecter la moindre fuite de gaz, de s’assurer que l’eau est de bonne qualité, etc. Grâce au smart building, les risques accidentels seront maîtrisés et les occupants pourront rester sereins.

Des enjeux de taille

La technologie permet ainsi de faire évoluer nos lieux de vie et de travail, pour une sécurité et une utilisation accrue et optimisée de nos outils du quotidien. Ce type de technologie permet ainsi de connecter à la fois les fournisseurs et les prestataires à des fonctionnalités diverses sur une interface unique et collaborative.

Ainsi, dans le secteur de l’immobilier par exemple, les différents acteurs pourront coordonner leurs actions autour de logiciels et d’objets connectés : bailleurs, collectivités, immobilier tertiaire, autant de métiers qui profiteront de l’évolution de la technologie pour optimiser la consommation énergétique des lieux, tout en pilotant des bâtiments bien pensés.