Qu’est-ce que l’usinage ?

impression

L’usinage plastique CNC fait l’usage des derniers systèmes de commande numérique par calculateur. Très adopté par les entreprises au cours de ces dernières années, il permet d’avoir des pièces semblables sans devoir faire recours à l’utilisation des moules. Largement utilisé dans les usines pour les productions unitaires, il propose également d’autres avantages plus importants. Détails sur ce sujet dans cet article.

Définition de la technologie CNC

L’usinage est une pratique qui a connu une grande évolution dès le 18e siècle. Effectivement, c’était en 1751 que le premier « tour à charioter à bâti métallique » a été inventé. Suivant l’histoire, c’était en début de l’industrialisation.

A lire en complément : Les différents types de duromètres et leur utilité

Pour faire simple, l’usinage CNC plastique est déterminé par un système qui commande notamment les déportations des outils sur la masse à usiner. Quant à la machine, elle est automatisée et entièrement contrôlée par un ordinateur.

Cela dit, le fichier 3D entre dans l’ordinateur pour mentionner le tracé de la fraise et qui taillera par la suite dans la masse de la pièce désirée. C’est d’ailleurs pour cette raison que cette technique est catégorisée dans les méthodes appelées « soustractives ». Cependant, il faut noter que cette technique n’est pas adaptée pour les grandes séries. On s’en sert plutôt aux productions de plusieurs pièces dédiées aux tests visuels et fonctionnels.

A voir aussi : L’acoustique et le mobilier acoustique : des paramètres de performance de travail importants

Quelles sont les principales techniques ?

À titre de rappel, cette technologie est un procédé de fabrication de pièces à partir d’un bloc ou d’une plaque dans l’optique d’y enlever des copeaux. Cela veut dire que la technique vise à enlever de la matière brute utilisée afin d’obtenir la forme voulue. Dans ce sens, on peut utiliser cette technologie dans l’impression 3d lors des finitions. Cependant, cette technologie a la particularité de convenir à tout type de matériaux à savoir le bois, le plastique, l’acier, l’inox, les matériaux composites et bien d’autres encore.

Aussi, il faut noter que cette technologie regroupe un grand nombre de procédés de fabrication. Cependant, les techniques les plus connues du grand public sont généralement l’alésage, le fraisage, le décolletage, le perçage, le filetage, le taraudage, le tournage, le découpage et enfonçage. Quoi qu’il en soit, l’utilisation de cette technologie nécessite des compétences spécifiques dans le domaine.

Quels sont les avantages et limitations de cette technologie ?

Les avantages de cette technologie sont multiples, si l’on ne parle que de la largeur du choix de résines de bonne matière. Effectivement, la méthode permet d’obtenir rapidement et facilement des pièces aux propriétés communes de la pièce injectée. Mais elle permet également un large choix de finition. Étant une méthode performante, elle se veut idéale pour les pièces de grandes tailles. En toute logique, elle est rapide et économique. Mais la technique possède également quelques limites.

En effet, elle ne permet que d’une très faible quantité en termes de production, ainsi qu’une faible économie d’échelle.