Quelles sont les SCPI ?

SCPI

Dans les années 70, la SCPI qui se définit comme la Société Civile de Placement Immobilier a été créée. C’est en réalité un placement immobilier collectif qui vous permet d’investir dans de l’immobilier d’entreprise afin de diversifier vos épargnes. Toutefois, il existe 3 différents types de SCPI qui sont subdivisés chacune en plusieurs catégories.

Les SCPI de rendement

Parmi les SCPI existantes, celles orientées sur le rendement sont les plus importantes du marché. Elles représentent donc plus de 85 % de la capitalisation globale. Toutefois, si vous investissez dans une SCPI de rendement, cette dernière vous offre un partage régulier des revenus. La plupart du temps, les distributions ont lieu tous les 3 mois.

A voir aussi : Pourquoi choisir un bardage en fibro ciment ?

Les SCPI de rendement sont subdivisées en plusieurs autres catégories.

Les SCPI de commerces

Elles vous permettent d’investir uniquement dans le commerce, surtout dans les magasins. Pour maximiser les revenus, l’investissement est orienté vers les meilleurs commerces de la place.

A voir aussi : Quelle signification pour les roses éternelles ?

Les SCPI diversifiées

Comme leur nom l’indique, elles permettent de réaliser des investissements aussi bien sur les bureaux que des magasins. Il est également possible d’investir dans les entrepôts dans le but d’optimiser les revenus.

Les SCPI de bureaux

Elles visent uniquement l’immobilier dans les quartiers à fort potentiel économique.

Les SCPI régionales

Ici, il s’agira de miser sur des biens dans des zones géographiques dont le potentiel économique est largement au-dessus de la moyenne. Il ne s’agira pas d’investir dans un bien en particulier, mais sur une panoplie de biens dont le dynamisme de la zone géographique offre les meilleures issues.

Les SCPI spécialisées

Au lieu d’investir dans différentes activités, les SCPI spécialisées se concentreront plutôt sur un seul type d’activité.

Les SCPI de plus-value

Il faut dans un premier temps partir du principe que ce type de SCPI ne vise pas le partage régulier des gains. En effet, lorsque le particulier investit, ce dernier souhaite réaliser une plus-value au moment de la vente du bien qu’il a préalablement acheté.

La plus-value étant la différence entre le montant de vente et le montant d’achat, son importance dépendra de la prédisposition du bien à la revente à un coût plus élevé. Pour cela, il sera crucial de choisir des biens à fort potentiel.

Dans un autre contexte, l’investisseur pourra également devenir propriétaire irrévocable au terme d’une période de démembrement en achetant en amont des parts de SCPI.

Les SCPI fiscales

Les avantages fiscaux que l’on retrouve dans le cas des SCPI fiscales peuvent être les mêmes que ceux que l’on a dans les investissements en direct. Toutefois, pour y investir, vous devez avoir forcément un plan sur le long terme.

Il existe ici également plusieurs catégories de SCPI.

Les SCPI de déficit foncier

Ce sont des organismes qui achètent des biens immobiliers nécessitant une rénovation. Le coût des travaux sera donc déduit des loyers. Néanmoins, lorsque ce coût excède les loyers perçus, le revenu total de l’investisseur est amorti par le déficit foncier existant à hauteur de 10 700 euros sans les intérêts. Dans le cas contraire, le solde sur les revenus peut être étalé sur une dizaine d’années.

Les SCPI Malraux

Elles vous permettent de profiter d’une réduction d’impôt sur travaux de rénovation allant jusqu’à 30 %. Pour cela, le bien doit être loué au moins pendant 9 ans tandis que les travaux annuels n’excèderont pas 100 000 euros.

Les SCPI Pinel

Elles comportent des biens résidentiels en location avec des limites de loyer. Il est possible de profiter ici d’une réduction d’impôt atteignant les 21 % sur plus d’une dizaine d’années.

Vous connaissez désormais les SCPI.