Ports de Lille dispose d’un nouvel équipement

La construction d’un second chantier de transport combiné, voilà le souhait de Ports de Lille qui veut poursuivre sa quête du renforcement modal. Il a également la volonté de faire assurer les manœuvres ferroviaires par un opérateur ferroviaire portuaire. Une évolution du fret ferroviaire est donc en vue.

Un trafic de 500 000 tonnes prévu

En 2014, le fret ferroviaire se limitait à des tonnages de 45161 tonnes. Une hausse est en vue avec Ports de Lille qui prévoit un trafic dépassant les 500 000 tonnes cette année. C’est une évolution qui pourra se faire sans grande difficulté, car le trafic étant déjà en hausse de 7%. La même croissance est prévue en 2019.

Lire également : Assurance jeune conducteur pas chère : la meilleure offre

Au mois de décembre 2018, une liaison sur Avignon sera mise en place. Il s’agit d’une combinaison de 20 trains qui vont fréquenter le chantier de transport combiné Lille Conteneurs Terminal chaque semaine. Le nombre de trains combinés pourrait atteindre la trentaine en 2019. Il est également prévu des liaisons vers Benelux et le nord de l’Italie.

Le lancement d’un second chantier de transport combiné prévu

Pour gagner du temps, le gestionnaire des infrastructures portuaires la préfecture des Hauts-de-France va lancer le second chantier de transport combiné. Il s’agit d’une installation qui va se situer à proximité immédiate du canal de la Deûle. Il s’agit d’une installation qui va coûter 10 millions d’euros, et qui sera pourvu de deux voies de 400 mètres de longueur.

A découvrir également : Mercenaires et entreprises de sécurité : vers une privatisation de la guerre?

En ce qui concerne la manutention des conteneurs chargés ou déchargés, des reachstackers seront utilisés. Des outils proposés par la Socoma, feront également partie du lot de matériel. C’est à partir du début du mois de janvier de l’année 2020 que l’ensemble des équipements sera opérationnel.

D’autres projets sont aussi en vue

Ce ne sont pas seulement ces investissements qui vont constituer les projets ferroviaires de Ports de Lille. Il est aussi prévu une reprise de la gestion de trois voies de service du site de Lille-Délivrance, et de la gestion de la voie d’accès. L’exploitation pourrait donc connaître une plus grande souplesse.

Des projets concernent également l’ancien triage de Somain. Ce site qui était l’un des plus importants de la Région Hauts-de-France, va être réactivé. Il est aussi prévu de mettre en œuvre un opérateur ferroviaire à l’horizon 2021.

Un ensemble de chantiers est prévu pour l’équipement de Ports de Lille. Il est attendu dans un futur proche un trafic de 500 000 tonnes. Un second chantier est aussi prévu tout comme d’autres projets.