Les symboles porte-bonheur africains

Utiliser les symboles porte-bonheur pour réussir sa vie loin du malheur et du mauvais œil est une solution préconisée par toutes les traditions du monde. Terre de grandes cultures, l’Afrique ne reste pas en marge de cette réalité. Pour favoriser la chance, faire fortune, trouver l’amour ou le bonheur, plusieurs symboles porte-bonheur sont proposés pour y arriver. Dans cet article, nous vous faisons un point complet des symboles porte-bonheur africains utilisés pour éloigner le malheur et attiser la faveur des dieux.

L’amulette de papa Legba

Dans notre longue liste de symboles porte-bonheur africains pour favoriser la chance et la fortune, l’amulette de papa Legba se retrouve en première position. Issue de la divinité vaudou, l’un des cultes majeurs de l’Afrique, elle est prisée pour son efficacité dans la recherche de la protection.

A lire en complément : Étiquettes thermocollantes : résistent-elles aux lavages successifs ?

D’un diamètre de 2,5 cm, cette amulette à l’instar d’autres symboles d’Afrique connaît une forte adhésion en raison de ses liens avec la sorcellerie. On raconte d’ailleurs que papa Legba représente l’alternative idéale pour les personnes recherchant la faveur des dieux.

Gardien des carrefours, il symbolise le lieu de jonction des forces astrales avec le monde terrestre. C’est donc à juste titre qu’il est illustré comme le superviseur de ces lieux par lesquels les autres dieux descendent sur terre.

Lire également : Pourquoi je ne supporte pas les pleurs de mon bébé ?

Sa permission est donc constamment sollicitée pour favoriser la descente sur terre des autres divinités. Véritable force créatrice, il est reconnu pour favoriser le bonheur, et éloigner le mauvais œil.

La patte de lapin

La patte de lapin représente un symbole porte-bonheur universel. Très appréciée de par le monde, elle est référencée comme l’un des porte-bonheur les plus efficaces. En Afrique, on la retrouve dans la longue liste des symboles venus du Ghana.

Symbole de fécondité, elle est recherchée pour sa capacité à attiser la faveur des dieux. Elle représente en effet un excellent porte-bonheur pour fructifier ses affaires, obtenir une abondance de richesse considérable ou demander simplement la grâce de la paternité. On l’utilise également comme protection contre les esprits malins et le mauvais œil.

En somme, ce porte-bonheur africain représente un talisman multifonction pour attirer protection, bonheur et grâce.

Le pendentif avec une croix éthiopienne

Le pendentif avec une croix éthiopienne, voilà l’autre porte-bonheur africain à absolument connaître. Son utilisation date du début de la civilisation (1er siècle), où il représentait pour les premiers chrétiens éthiopiens un symbole de protection.

En effet, l’Église orthodoxe éthiopienne fait partie des plus anciennes de la civilisation chrétienne. En raison de son isolation du monde, elle ne subira qu’une faible influence extérieure. Ce pendentif restera donc un porte-bonheur jalousement gardé par les Éthiopiens jusqu’au début du 15e siècle.

Symbole de protection, il traversera toutes les générations pour se retrouver dans l’ère moderne.

La main de Fatma

Encore connue sous le nom de Khamsa, la main de Fatma est un porte-bonheur d’Afrique du Nord. Ces cinq doigts symbolisent en effet pour les habitants de la région un chiffre porte-bonheur pour attiser la faveur et la chance. Pour d’autres, il représente les cinq piliers de l’islam.

Dans l’un ou l’autre des cas, force est de constater que ce porte-bonheur est prisé pour sa protection contre le mauvais œil. Voilà pourquoi on le retrouve intégré à des bijoux ou imprimé sur des tissus.