L’outsourcing, un concept gagnant qui séduit les entreprises biotechs

Si l’externalisation des tâches et des métiers est un réflexe dans le secteur de la fabrication, désormais ce sont les biotechs qui s’enrichissent des compétences et des capacités des sous-traitants. En effet, l’outsourcing est une véritable source d’économies et permet de gagner en réactivité et en flexibilité. Les entreprises peuvent ainsi s’adapter au fur et à mesure des tendances du marché.

L’externalisation : propice à la rationalisation des coûts

Si ce terme vous est inconnu, l’outsourcing est le terme anglais d’externalisation, et c’est devenu une tendance pour les entreprises qui veulent rationaliser leurs coûts. Les acteurs de l’externalisation sont en grande partie des entreprises françaises qui détiennent près de 37 % du marché. Loin derrière, il y a les Britanniques (13 %), les Espagnols (10 %) et les Allemands (3 %). Et pour répondre à une demande qui se veut de plus en plus exigeante, les zones de production offshore situées au Maghreb et dans l’océan Indien se développent à vitesse grand V. La progression du nearshoring est également très intéressante et voit le nombre de positions se multiplier à compter de 2017.

A voir aussi : Maison Area : comment savoir ?

À l’instar du secteur de la biotech, de nombreuses entreprises spécialisées dans la télécommunication, dans l’énergie, les banques-assurances et les agences de voyages ne jurent plus que par l’externalisation. Avec l’évolution des technologies digitales, les sociétés commerciales délèguent de nombreuses tâches aux sous-traitants : comptabilité, gestion des achats, gestion marketing, gestion des relations clients, gestion de paie. Les tâches basiques comme la saisie de données sont également confiées à une entreprise tierce. Le donneur d’ordre sera ainsi libre d’innover, de stimuler son développement, tout en maîtrisant les coûts. L’outsourcing, c’est aussi un concept qui vise à déstabiliser voire devancer la concurrence en proposant des produits/services de qualité, mais à des prix compétitifs.

A lire en complément : Comment imprimer un document avec une imprimante sans fil ?

Trouver le bon prestataire pour son outsourcing

Pour réussir un projet d’externalisation, il est fondamental de trouver le BON prestataire qui saura apporter son expertise et opérer à des coûts plutôt avantageux. Dans le domaine de l’outsourcing, un prestataire fiable est qualifié de « perle rare ». Dans le secteur de la biotechnologie, le pourvoyeur de services externalisés doit maîtriser les technologies de pointe, la culture cellulaire, la bioproduction. Les prestataires doivent être en mesure de réaliser leurs propres R&D. Le sous-traitant doit aussi se conformer aux exigences de délais et des impératifs de qualité.

Pour trouver un prestataire fiable et compétent, le donneur d’ordre peut se lancer dans la prospection et se référer au bouche-à-oreille, car la réputation d’un bon sous-traitant le précède. Sinon, les congrès, les salons et les réseaux sociaux s’avéreront très utiles pour trouver la « perle rare ». Il est même judicieux de recourir aux techniques publicitaires ou à l’inbound marketing pour séduire les sous-traitants qui disposent des capacités nécessaires pour répondre aux besoins du donneur d’ordres. Vous pouvez notamment lui confier votre campagne de téléprospection afin de vous focaliser sur les tâches à forte valeur ajoutée. À noter que le marché, l’externalisation de la relation client a généré plus de 2,46 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017.