Comment le Consuel mesure la terre ?

Pour une installation électrique domestique, il faut toujours le rattachement d’une prise de terre. Cela permet de préserver votre installation électrique des dangers. Pour assurer cette même sécurité, le Consuel doit de façon régulière mesurer la terre. Cela permet d’attester le bon fonctionnement de votre installation. Voici les différentes méthodes pour effectuer cette mesure.

Méthode de mesure de la terre en démontant une prise

Cette méthode consiste à démontrer l’une des prises. Pour cela, le Consuel doit d’abord vérifier si le fil vert et jaune est bien connecté pour la prise. En effet, ce fil représente la borne terre. Ainsi, la présence de celle-ci confirme la présence d’une prise de terre.

A lire aussi : Organisation de colonies de vacances

Afin de commencer la mesure de la tension de la prise de terre, il utilise un voltmètre ou un multimètre. Pour le faire, il doit se munir d’un fil en cuivre assez long pour tester la présence de l’électricité dans la prise de terre. Si le courant est bien présent, il faut alors un disjoncteur pour le coupé avant la mesure.

Ensuite, il doit aussi vérifier s’il y a un disjoncteur différentiel, son absence peut lui causer de gros ennuis. En effet, il doit couper le circuit avec le disjoncteur afin d’effectuer sa mesure. Il effectue cette mesure en connectant son multimètre ou voltmètre à la borne terre.

Lire également : Comment fonctionne la Banque Pokémon ?

Méthode de mesure de terre à 3 pôles ou méthode des 62%

La méthode des 62% de mesure de la prise de terre est celle-là plus connue pour mesurer la terre. Pour effectuer cette mesure, le Consuel utilise souvent un appareil appelé telluromètre. Ainsi, il commence par se munir de deux piquets reliés à l’appareil qui doivent être plantés à terre pour la mesure.

Ensuite, il lui faut un troisième piquet qui représente le piquet de terre. Il le place à une distance représentant 62% de celle entre les deux premiers piquets. Il vérifie maintenant si l’appareil est connecté par la première sonde au piquet de terre.

Enfin, il doit déconnecter la barrette de mesure qui est suitée entre l’organe de contrôle (le disjoncteur différentiel) et la prise de terre. Le maintenir déconnecté permet d’obtenir une mesure correcte sur votre appareil de mesure.

Règles à suivre pour la mesure par la méthode des 62%

Pour être dans les normes, le piquet de terre doit avoir une longueur de 2 mètres environ. Au fait, selon un type de sol donné, les variations de température peuvent provoquer un assèchement des sols. Cela provoque aussi une conductivité modifiée.

Ainsi, avec un piquet de terre assez long, le contact avec la terre et le sol est plus important. Cela facilite la mesure, car les variations sont moindres en profondeur. Le Consuel peut aussi décider d’utiliser des piquets plus courts selon la méthode utilisée.

De plus, il faut toujours laisser la barrette de terre ouverte pour effectuer la mesure de terre. En effet, le circuit de terre de l’installation électrique peut faire varier la mesure obtenue, s’il est inclus dans le calcul. C’est pour cela il faut couper la liaison entre l’installation et la prise de terre grâce à la barrette.

Pour mesurer la terre, le Consuel peut utiliser deux méthodes, dont celle des 62% ou celle du démontage de prise. La première technique est la plus conseillée.

Faire valider un consuel pro

Quand peut intervenir la validation d’un consuel pro ? Cette question est assez complexe pour pouvoir y répondre de but en blanc. Toutefois, si vous ne savez pas ce qu’est réellement un consuel pro, sachez qu’un certificat qui approuve que l’installation soit conforme à la règlementation en vigueur. Ce certificat est délivré par l’organisme du même nom à savoir le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Électricité. Ce dernier est obligatoire afin de pouvoir assurer la sécurité des employés dans le cas d’une installation électrique dans une entreprise. Cette dernière intervient que ça soit sur un local professionnel neuf, ou d’une rénovation d’un local très importante qui oblige l’entreprise à faire certifier l’installation électrique. En bref, le consuel pro interviendra lors d’une installation électrique dans une entreprise recevant des travailleurs ou du public, dans des immeubles relativement grands mais aussi dans les mines ainsi que les carrières. Mais pour en savoir plus, n’hésitez pas de consulter la page pour un consuel pro sur afacontrole.fr. Ce dernier vous permettra d’en connaitre davantage sur les tenants et les autres aboutissant afin d’acquérir le certificat de conformité.