Comment arrêter une assurance habitation ?

Vous y pensez depuis près de trois mois. Il vous vient chaque jour à l’esprit l’envie d’arrêter l’assurance habitation de vos biens immobiliers. La procédure est détaillée dans les lignes suivantes.

Faire le point

Si vous comptez quitter votre ancien prestataire, c’est pour une raison pertinente. Vous devez forcément la connaître. Elle vous servira de guide. Pour cela, l’on vous conseille de réfléchir durant un bout de temps. Si cela ne vous vient pas clairement, vous devriez essayer la méthode de la feuille.

Lire également : Comment aménager son fourgon utilitaire ?

Il s’agit de prendre une feuille. D’un côté, il faut noter les bienfaits de l’assurance et de l’autre ses méfaits. Si la liste des méfaits est plus impressionnante, alors vous avez le droit de quitter votre assureur. Il l’aura mérité pour vous avoir maltraité de la sorte.

Le point, c’est aussi actualiser la liste de ses biens immobiliers et connaître son état financier. Il faudra entre autres justifier à chaque niveau le train de vie à travers les fiches de paie.

Lire également : Pourquoi installer des panneaux solaires dans votre maison pourrait être une bonne idée en 2022 ?

Choisir le bon moment

Le moment est important pour arrêter le contrat. Si vous n’arrivez pas à trouver ces moments justes qui aident à profiter d’une fluidité de résiliation de contrat, c’est que vous ne connaissez pas les lois de l’assurance. En réalité, ces instants favorables sont bien précisés dans la loi Châtel et la loi Hamon.

La loi Châtel précise qu’il faut attendre tout au moins un an pour résilier son contrat. Vous feriez bien de respecter cette prescription. Dans le cas contraire, le processus ne sera pas validé. En réalité, avec cette loi, le prestataire doit vous donner à temps l’information à propos de la fin prochaine de votre collaboration. Vous êtes invité à lui communiquer à ce moment votre besoin d’arrêter la collaboration.

La loi Hamon, quant à elle, insiste sur le délai d’un an. En l’occurrence, vous ne pourrez résilier le contrat sans en informer qui que ce soit, selon votre volonté que si la collaboration entre l’assureur et vous a déjà bouclé un anniversaire au moins. Cela suppose que vous avez donné sa chance à votre prestataire qui n’en a pas voulu.

Il est des situations exceptionnelles qui permettent de passer outre les recommandations et directives des deux lois. Si le prestataire modifie les termes du contrat, vous pouvez tranquillement le lâcher et désigner un autre prestataire. En plus, si vous vendez le bien immobilier assuré, vous n’avez plus besoin d’assurance. Il vous suffit de le notifier à votre ancien prestataire. Il fera ce qu’il faut pour la résiliation effective.

Résilier le contrat

La résiliation du contrat, en vrai, se fait par le biais d’un courrier. Il s’agit d’envoyer une note au prestataire pour lui dire que l’on résilie le contrat de prestation. La note doit avoir un accusé de réception pour servir et valoir ce que de droit au moment opportun.

Pour information, il existe une autre façon plus simple de faire. Il faut juste demander au nouveau prestataire de joindre l’ancien pour tout mettre en règle.