Installation d’un poêle à bois : les étapes à suivre

Les poêles à bois, à pétrole, à gaz et à granulés sont indispensables dans vos habitations. Toutefois, choisir le poêle à bois parmi tant d’autres poêles est mieux. C’est la solution idéale pour chauffer votre habitation sans augmenter vos factures d’électricité et sans dépenser des litres de pétrole. Pour installer un poêle à bois, cela nécessite une liste de démarche. Découvrez dans cet article les étapes que vous devez suivre pour réussir votre projet.

Informer l’administration locale

Les lois en vigueur pour l’installation d’un poêle à bois ne sont pas universelles, autrement dit, elles varient d’une ville à une autre. Ainsi, avant d’installer votre poêle à bois, vous devez informer les autorités locales. En effet, elles sont en mesure de vous dire si votre projet respecte ou pas les normes de sécurité. Cela dit, avant tout travail dans votre domicile, vous devez vous mettre en contact avec les services locaux pour savoir ce qui est légal ou illégal. Là, lorsque vous aurez besoin d’une autorisation pour la construction de la cheminée ou le conduit du poêle à bois, les employés administratifs locaux pourront vous aider.

A voir aussi : Maison en lotissement, c’est quoi exactement ?

Poser une couche de protection sur le sol et compléter des boucliers thermiques

Cette étape est celle du dégagement spécifique. Le dégagement spécifique est l’écart à respecter entre votre équipement, le sol et les murs. Ce facteur diffère en fonction des matériaux utilisés lors de la conception du sol et des murs, la taille, le type du poêle, etc. Il assure une bonne sécurité lorsque le poêle à bois est en activité. Pour avoir ce dégagement spécifique, vous devez poser une couche sur le sol en briques, en carreaux de céramiques, etc. Cette pose vous met à l’abri des risques d’incendie puisque les étincelles et les braises ne tomberont pas directement sur le sol.

En dehors de cette pose, vous devez ajouter des boucliers thermiques pour la protection des murs conçus avec des matériaux combustibles. Ils sont faciles à poser sur le mur et sont généralement en plaque de métal. Ici, les risques de feu ou dégâts sont réduits autour de votre poêle.

A lire en complément : Les caractéristiques d'une urne de vote

Délimiter l’emplacement et l’installer avec précaution

À la réception de votre poêle, vous pouvez inviter les services de déménageurs professionnels pour le déplacer ou vous le faites vous-même. Mais, avant de choisir votre poêle à bois, vous devez délimiter son emplacement. Il faut noter que les poêles sont conçus avec du métal et peuvent se révéler lourds. Alors, à sa réception vous ne pourrez pas vous servir de vos mains. Vous vous servirez plutôt d’un diable, d’un transpalette pour le déplacer avec précaution au lieu convenable.

Installez un conduit de cheminée et raccordez-le à votre poêle 

Les fumées et diverses particules sont évacuées à l’extérieur par le biais de la cheminée. Une cheminée est efficace lorsqu’elle est fabriquée en matériaux ininflammables et est correctement isolée. Lorsque votre cheminée est bien isolée, la chaleur qu’elle produit ne s’échappe pas à travers les fenêtres ou les murs. Alors, pour bénéficier de tous les atouts d’un poêle à bois, vous devez joindre à cela une cheminée efficace. Optez donc pour une cheminée plus verticale et haute, car mieux elle fonctionne.

Lorsque vous avez un peu de doute sur l’installation, vous devez faire appel à un professionnel ou prendre un rendez-vous avec un expert. Car, lorsque le poêle est bien installé, il est une aubaine et dans le cas contraire, il devient un danger. Il vaut mieux dépenser pour une aide extérieure que de mettre toute la famille en danger.