Découvrez l’histoire surprenante de la célèbre sophie la girafe et comment elle a obtenu son nom

Découvrez l'histoire surprenante de la célèbre sophie la girafe et comment elle a obtenu son nom

Sophie la Girafe est un jouet pour bébé créé en 1961 par l’entreprise Delacoste, qui a succédé à la société Derolland qui proposait des jouets en caoutchouc à Asnières-sur-Oise. Le jouet est maintenant conçu par la société haute-savoyarde Vulli, qui se trouve à Rumilly.

Celle-ci a racheté la société Delacoste en 1981 avant de déplacer la production sur son site. Voici l’essentiel sur l’histoire de la fameuse Sophie la Girafe.

A lire en complément : Pourquoi travailler dans le digital ?

Description

Sophie la girafe est une girafe en caoutchouc naturel de 18 cm de haut, présentant des taches noires et marron. Conçue pour les bébés et les enfants en bas âge au cours des premiers mois de leur vie, elle intervient dans les différents aspects de l’éveil, mais aussi pour faire les dents. Son aspect n’a pratiquement pas changé depuis sa création. Elle ne tire pas son nom de la grande fameuse Sophie Brussaux mais plutôt de son jour de création.

Le jouet stimule tous les sens du bébé : la vue grâce à ses couleurs contrastées, le toucher grâce aux parties en relief (faciles à saisir à l’aide de sa taille et à l’épaisseur des quatre pattes et du cou), l’ouïe avec le sifflet, l’odorat et le goût à travers le caoutchouc naturel. En outre, elle comprend de la peinture de qualité alimentaire et peut être mâchée sans danger.

A lire également : Où les comprimés enrobés ?

Origines

Selon le fabricant, Sophie la girafe a été conçue par M. Rampeau, qui travaillait chez Delacoste à Asnières-sur-Oise, en tant qu’expert dans la transformation du caoutchouc naturel par rotomoulage. Celui-ci a eu l’idée de créer une girafe dont la forme exotique est la première sur le marché avec une forme et une taille idéales pour être manipulées par les bébés.

Découvrez l'histoire surprenante de la célèbre sophie la girafe et comment elle a obtenu son nom

Diverses sources indiquent que Delacoste cherchait en fait à commercialiser la première girafe, « Zoé » de 46 cm, fabriquée selon une méthode américaine de moulage du latex appelée « méthode Rempel ». Le 25 mai 1961, à l’occasion de la Sainte Sophie, elle est « baptisée », ce qui lui donne son nom actuel. Après le succès de la Sophie de 18 cm, les fabricants tentent de produire des versions différentes, respectivement Mona et Cleo de 22 cm et 31 cm, mais sans succès.

Elle aurait pu s’appeler Donatienne ou Clémentine, mais la girafe a été officialisée le 25 mai, le jour de la Sainte Sophie. C’est donc ce qui explique le nom de cette petite girafe en latex qui, depuis 1961, est le partenaire de tous les bébés.

Succès

Le succès de Sophie la Girafe est prouvé par les chiffres. Non seulement plus de 50 millions exemplaires ont été vendus dans le monde depuis sa conception, mais rien qu’en 2010, 816 000 girafes ont été achetées en France. Ce chiffre fait rêver les fabricants, d’autant plus que Sophie la girafe n’a pratiquement pas vieilli depuis 50 ans. En effet, malgré son âge, sa taille est restée constante à 18 cm et son poids à 72 g.

Depuis le 25 mai 1961, les méthodes de production sont restées inchangées de la rue Notre-Dame-de-Nazaret, où se trouve le siège social de Delacoste, à l’usine d’Asnières-sur-Oise, où Sophie est née, en passant par l’usine Vulli de Rumilly, en Haute-Savoie. Lors de la fabrication, Sophie a besoin de 14 opérations manuelles et de moules en plâtre pour le rotomoulage. Et comme au départ, Sophie la girafe est équipée d’un système de musique incassable, communément appelé « pouet ».