Comment lutter contre les Sciarides ?

Les Sciarides sont de petits insectes noirs très connus par les propriétaires de plantes d’intérieur. Ils sont souvent effrayés lorsque la plante est arrosée ou touchée et s’enfuient en s’envolant dans toute la pièce. Ces larves assaillent les racines et provoquent dans le pire des cas la mort d’une plante. Voici un article pour vous permettre de combattre ces insectes nuisibles et se prémunir d’une nouvelle invasion.

Se prévenir des Sciarides

Sachez avant toute chose que les Sciarides sont des insectes qui aiment beaucoup l’humidité afin de se reproduire. Il est possible d’empêcher une nouvelle infestation en séchant convenablement le terreau avant de procéder à nouveau à l’arrosage. Restez vigilant lorsque vous vous procurez de nouveaux terreaux ainsi que des plantes d’intérieur. Si vous apercevez de petits insectes qui vrombissent dans le magasin, tournez automatiquement les talons. Grâce à des pièges jaunes collants, vous pouvez attraper les Sciarides qui sont plus âgées en les posant dans le pot de chaque plante. Cette couleur jaune incite beaucoup les moucherons, ce qui les amène à rester coller au piège.

A lire en complément : 4 variétés de fleurs à planter dans son jardin pour plus de couleurs

Ceci empêche ainsi le cycle de reproduction de ces insectes noirs. Il est important de savoir que le développement des Sciarides est aussi favorisé par la chaleur. Pour y remédier, pensez à évacuer l’eau qui s’est installée dans le dessous des pots. Une petite couche de perlite ou de sable répandue sur la surface du sol ou des pots représente aussi vite un cadre inhospitalier pour la survie des œufs et pour la ponte. Elle s’oppose également aux insectes adultes de se nourrir.

Diagnostiquez une possible apparition d’attaque de Sciarides

Éventuellement, vous pourrez diagnostiquer l’attaque de Sciarides que par l’observation continue de plusieurs moucherons volants accompagnés de petits asticots. Ces derniers laissent une trace de leur parcours par un léger filament irisé. Il n’est pas souvent possible de déterminer avec certitude l’espèce qui en est la cause, mais ce qui est certain c’est que les dégâts et traitements sont identiques. Avant de remarquer que vos plantes sont en danger, l’infestation s’est déjà plus propagée et il y aura bon nombre d’asticots.

A lire également : Comment arrêter une assurance habitation ?

Réduisez le nombre d’arrosages au maximum et traitement biologique

Diminuer le nombre d’arrosages par jour peut être une solution largement bénéfique, puisque les Sciarides sont des insectes qui aiment l’humidité. Arrosez tout au plus 2 fois par jour votre culture, mais il faudra veiller à ce que l’eau ne dépasse pas le pot ou nourrir de trop votre plante. De plus, si vous êtes souvent victime de ce type de ravage ou si vous n’avez pas le temps de faire la rotation d’une culture, réalisez un traitement biologique.

Vous aurez besoin d’une suspension d’Hypoaspis, des insectes prédateurs proches comme la mouche du rivage ou le puceron radicole, ainsi que des acariens prédateurs pour les Sciarides. Déversés dans un substrat un peu humide d’un seul coup, ils protégeront votre plantation pendant toute la saison. Pour des attaques plus sévères ou pour des cultures d’intérieur, on retrouve sur le marché des solutions à mettre dans l’arrosage ou à pulvériser, associant pyréthrines et Bacillus thuringiensis. Elles offrent la possibilité de traiter à la fois moucherons et laves, mais s’utilisent uniquement qu’en intérieur.