Les différents styles de parquets

Êtes-vous en pleine construction de votre maison, sans vraiment savoir quel type de revêtement choisir ? Cela est bien normal parce qu’il en existe plusieurs d’ailleurs. À cet effet, on parle de parquet flottant, de paquets stratifiés et de parquet massif. Et il y en a pour tous les goûts, de toutes sortes et surtout pour tous les budgets. Découvrez alors les différents styles de parquets qui existent.

Le parquet massif

Le revêtement de sol le plus populaire et le plus utilisé par de nombreuses personnes, c’est le parquet massif. C’est un parquet qui a l’atout de donner de l’élégance aux pièces. Pour ce qui est de sa durabilité, un bon parquet massif en a au minimum pour 50 ans de vie, et peut même dépasser les 100 ans de vie, en fonction du niveau d’entretien. Ainsi, lors d’une construction ou d’une rénovation, on peut en choisir parmi une large gamme d’essence de bois. D’ailleurs, si vous devez faire un choix de parquet massif, on vous conseille d’opter pour un parquet fait de bois imputrescible comme le tek, dans le cas où vous devriez le poser dans une pièce d’eau.

A découvrir également : Qu’est-ce que la gestion de configuration ?

Pour ce qui est de la longueur des lames de parquets massifs, on en trouve de 3 à 6 m, ayant des largeurs allant de 50 à 70 mm, et une épaisseur de 23 mm. On peut clouer ses lames sur des lambourdes ou simplement les coller en tenant compte de ses préférences. Le massif est un type de sol qui peut être ciré, huilé ou vitrifié.

Le parquet contrecollé ou le flottant

Le parquet contrecollé encore appelé parquet flottant a de plus en plus le vent en poupe. C’est un revêtement fait de 3 couches, dont celle du dessus qui est souvent en bois noble et constitue la couche d’usure. La couche du milieu sert quant à elle, de support à celle de parement. Celle-ci est généralement en pin ou encore en bouleau. Pour ce qui est de la couche de contre-balancement, elle a pour mission d’assurer la stabilité de l’ensemble.

Lire également : Les avantages du football en salle ou Futsal

En gros, le contrecollé est un type de revêtement assez équilibré, qui a pour première qualité de ne pas craquer sous les pieds. Ses lames sont de 14 à 23 mm d’épaisseur. Cela les adapte parfaitement à une pose clouée, flottante, ou collée. Le massif flottant est également disponible en lame de 8 à 10 mm d’épaisseur. Ce type de lame nécessite une pose flottante. Enfin, il faut savoir que le sol flottant peut être ciré, peint, ou encore verni, selon vos envies.

Le parquet stratifié

Vu qu’il n’est constitué d’aucune essence de bois, le parquet stratifié n’est pas vraiment un revêtement. On y retrouve de multiples couches, dont un support aggloméré, qui accueille du papier décors. Le tout est recouvert de résine protectrice, constituant ainsi une couche d’usure. Il est également des revêtements stratifiés qui imitent le bois naturel et reproduisent sa texture, ainsi que ses reliefs.

En comparaison aux deux premiers types de parquets, le stratifié a généralement l’avantage de coûter moins cher, en plus d’être facile d’installation. En plus, les lames du stratifié disposent d’un système de rainure ou autobloquant qui facilite leurs assemblages.